SCBG/BAM – Salim Muthy: “Non à la bureaucratie mais actioncratie”

0
688

Une vingtaine de victimes du plan Super Cash Back Gold (SCBG) entament une grève de la faim depuis le lundi 8 mai au jardin de la compagnie à Port-Louis. Cette décision a été prise à la suite de la déclaration de Sudhir Seesungkur à l’Assemblée nationale le 25 avril soulignant qu’il n’y a pas de garantie pour le paiement de la deuxième tranche aux détenteurs du SCBG le 30 juin prochain.

Mais à la suite d’une réunion entre des ministres et les victimes du SCBG et BAM  mercredi matin, il a été décidé que certains détenteurs du plan Super Cash-Back Gold (SCBG) recevront leur première tranche ce vendredi 12 mai. Il s’agit de ceux qui n’ont pas encore reçu la première tranche de Rs 500 000. Les clients de Bramer Asset Management demeurent, eux, toujours dans le flou.

Le porte-parole des grévistes, Salim Muthy, déclare que la grève sera maintenue jusqu’à vendredi ou dimanche si le gouvernement montre une réelle volonté d’aider les victimes. Notamment celles qui ont investi à travers des sociétés coopératives.

Des grévistes hospitalisés

Une des grévistes de la faim, Nirmala Sharma, a fait une crise d’hypoglycémie le mercredi après-midi 10 mai. Ce diabétique de 67 ans fait partie des clients du Super Cash Back Gold et de Bramer Asset Management qui entament une grève au Jardin de la Compagnie, à Port-Louis, depuis lundi dernier pour protester contre le non-remboursement de leur argent placé dans ces deux plans d’investissement du groupe BAI. Il a fallu l’intervention du SAMU pour la transporter à l’hôpital Jeetoo.

Vers 14hrs, le même jour, Céline Zana, un deuxième gréviste de la faim, âgée de 58 ans, a aussi été victime d’un malaise. Elle a été transportée d’urgence à l’hôpital Dr Jeetoo par le SAMU.

Le SAMU a dû intervenir une nouvelle fois dans la soirée de mercredi car un troisième gréviste, Pamela Dursia a été pris d’un malaise lors de cette troisième journée de grève. Agée d’une trentaine d’années, elle était l’une des deux seules femmes restantes au jardin de la compagnie.

Des visites remarquables
L’ancien ministre des Services financiers, Roshi Bhadain, a rendu visite aux clients du Super Cash Back Gold (SCBG) et de la Bramer Asset Management (BAM) mardi dernier. Il a proposé d’assister les victimes qui veulent récupérer l’argent qu’ils ont investi dans les plans et les produits de la British American Investment (BAI).

Plusieurs voix se sont élevées pour réclamer des explications sur ses prises de position du temps où il était ministre mais Roshi Bhadain a justifié les explications qu’il a fournies après  la révocation de la licence de la Bramer Bank. Il indique que les certificats remis par le National Property Fund Ltd représentent l’engagement que l’État doit respecter.

Une demi-heure plus tard, alors que Roshi Bhadain quittait les lieux, les députés Salim Abbas Mamode, Patrice Armance et Guito Lepoigneur du Parti Mauricien Social Démocrate (PMSD) sont venus apporter leur soutien aux grévistes.

Les grévistes ont aussi reçu la visite de Laïna Rawat et de son époux le même jour. Elle est venue exprimer sa solidarité en tant que « victime » de l’action du gouvernement.

L’ancien Chairman Emeritus du groupe BAI, Claudio Feistritzer, s’est quant à lui, rendu au jardin de la Compagnie mercredi matin. Il a eu une longue discussion avec Salim Muthy.

Le leader du Mouvement patriotique (MP), Alan Ganoo, a exprimé son soutien aux victimes du plan Super Cash Back Gold (SCBG). Il les a visités accompagné d’Atma Bumma, membre du MP tard dans l’après-midi du mercredi 10 mai.

Plusieurs députés rouges ont rendu visite aux grévistes aujourd’hui notamment Osman Mahomed, Anil Baichoo, Arvin Boolell et Shakeel Mohamed. Le chef de file du Parti travailliste demande au gouvernement de tenir sa promesse et de payer les détenteurs du Super Cash Back Gold (SCBG) et de Bramer Asset Management

Lors de son visite hier matin, le leader de l’opposition, Xavier Luc Duval, a félicité les grévistes de la faim, anciens clients du Super Cash Back Gold et de Bramer Asset Management, pour leur courage. Il les a enjoints à mettre fin à leur grève et à rentrer chez eux car cela peut avoir un impact négatif sur leur santé. Il les a rassuré qu’il  soulèvera ce sujet au Parlement afin que justice soit faite.

Sudhir Sesungkur promet une solution d’ici la semaine prochaine
Le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers s’était rendu au jardin de la Compagnie pour s’entretenir avec les grévistes de la faim. Il a affirmé qu’une solution sera trouvée d’ici la semaine prochaine.

« Mo presence ici zordi a coter bane grevistes temoigner ki le gouvernement. Le Premier ministre et lezot colleague ministre, nu solidaire avec bane victimes SCBG et BAM et ti ena ene certaine nombre de probleme ki nou pou resoudre bientôt », déclare-t-il