De Rodrigues, Entre Terre, Mer et Ciel – JEAN ANIEL LISETTE S’EST FORGÉ UN AVENIR !

0
1917

Ne dit-on pas que si on est puissant dans sa tête, on peut réaliser de grands exploits dans la vie. Jean Aniel Lisette est de ceux qui croient en cette puissance capable de lui permettre de gravir les sphères académiques et professionnelles. Avec pour ultime objectif de mieux servir son pays.

Né à Rodrigues dans le petit village de Petit Gabriel, Jean Aniel  a fait ses classes primaires à la Father Ronald Gandhi RCA School et, au secondaire, il a fréquenté le Rodrigues College. Il est issu d’une famille très modeste. Sa mère, Maryna, est  agent de santé à Rodrigues tandis que son père, Macdonald, décédé depuis 2010, était un officier à la Commission de l’Agriculture. Avec une fratrie de quatre frères et trois sœurs, ce jeune homme devait s’appliquer pour réussir sa vie. Actuellement, il est le premier « Observer » de la République de Maurice originaire de Rodrigues, à avoir complété l’Observer Course à l’INS Garuda, Observer School, de Kochi, en Inde.

En janvier 2010, il rejoint la force policière régulière où il reçoit une formation de Police Recruit Cadre au Coast Guard Training School avant de rejoindre la National Coast Guard (NCG). Il débute sa carrière professionnelle au poste de police de Bambous. Une première expérience très enrichissante sur le terrain pour ce  jeune recru.

Ensuite, il retourne à la Coast Guard Training School  pour plus de formation dans le milieu maritime. Après avoir suivi un entraînement intense, Jean Aniel a eu la chance de servir ce même département comme « seaman » à bord du CGS Rescuer, ensuite à Poudre d’Or pour participer au Salvage Operation du MV Angel 1. Il est plus tard posté à la NCG d’Albion, après quoi, il sera affecté dans son île natale pour quelques temps à la National Coast Guard de Rodrigues.

Persévérance et détermination

Comme on dit d’un battant qu’il a toujours le goût d’explorer tous les horizons dans la mesure du possible, cette fois-ci, il a fait une demande pour suivre l’Observer Course.  Parmi soixante aspirants candidats pour ce poste, c’est lui qui a eu le bonheur d’être l’unique  postulant à suivre, de juin à juillet 2014, un cours intense d’aviation orientation avec succès à la Maritime Air Squadron.  Ensuite, il s’envolera pour l’Inde afin de parfaire sa formation  comme Ab-initio Observer  à  Observer School  INS Garuda, de Kochi où il devait se familiariser aux rudiments de l’Air Navigation, Ground Basics, Airmanship, Metrology, Radio Aids, Air Tactics, Gyro and Compasses et Simulation Flying Exercises, entre autres. Il deviendra le premier  « Mauritian Observer » à être reçu dans cette promotion.

Après avoir compléter son Ab-initio Observer avec succès, il a  fait son retour au Maritime Air Squadron en février 2015. Il se dit que la troisième phase de son training était cruciale, vu qu’il avait été mis à l’épreuve pour la bonne et simple raison qu’il n’avait d’autres choix que d’exécuter tout ce qu’il avait acquis pendant son séjour à la  Observer School en Inde.  Sa conversion a débuté sur le Defender Aircraft sous la supervision du Senior Observer et du Staff Observer de cette unité d’escadron et cela lui a permis d’obtenir le feu vert pour survoler les régions, seul à bord.

Malgré son jeune âge, Jean Aniel a gravi les échelons dans sa jeune carrière grâce à sa persévérance et à sa détermination.  Il a aussi participé dans des missions importantes et des ateliers de travail très enrichissants tels que le  Cultass Express Exercise 2016  au Seychelles ainsi qu’à d’autres séminaires locaux. Il a eu l’opportunité de participer dans l’opération de recherche du Boeing MH370, l’avion malaisien qui s’était écrasé dans l’océan Indien.

Des missions baptisées ‘‘Coastal Surveilance, EEZ/patrtol, Recce for Dead Mammal Formation Flyplast for the Silver Jubilee of the Maritime Air Squadron and Familiarisation to diversionary airfield’’ l’ont menées à l’île de la Réunion, lui permettant de se professionnaliser d’avantage.

Il se dit ravi d’avoir suivi, récemment, des cours très poussés dans le domaine de Avionics and Electrical à Hindustan Aeronautics Limited (HAL) Kanpur, en Inde, avant d’être embauché au New Dornier Aircraft MPCG-4. Selon ses estimations l’Inspecteur Lisette a, à ce jour, touché la barre de 260 heures de temps de vol.

Jean Aniel Lisette est marié à Marie Dotty Philicia femme au foyer. Ils ont deux enfants, Thésée Adrian et Jenelle Amélya.

Jean Aniel estime qu’il a dû faire d’énormes sacrifices pour atteindre son but. « La vie n’était pas facile avec l’absence de mon papa qui était mon plus grand support. Je lui dédie mon succès car il a tout fait pour moi.  L’une de mes plus grandes joies a été la naissance de mon premier enfant. J’étais en Inde pour un cours de six mois, c’était très dure pour moi et mon épouse  mais on a quand même dû faire face aux difficultés pour un avenir meilleur avec la grâce de Dieu et, aujourd’hui, je suis fière de moi», nous dira Jean Aniel.

Le jeune homme a aussi pratiqué la boxe au niveau national et a été champion de 2002 à 2013, dans différentes catégories. Il a remporté la médaille d’or pour Rodrigues dans la catégorie Senior-69 kg en 2013 pour les Jeux Inter Iles où plusieurs îles, y avaient participé dont la Réunion,  les Seychelles, Rodrigues et Maurice. Ses passe-temps préférés sont la boxe, le football, l’athlétisme sans compter la musique.

“Ou bizin reste apran dans la vie”

Jean Aniel tient à remercier tous ses instructeurs du Observer School qui l’ont soutenu et notamment le Commissaire de Police, Mario Nobin, le Commandant de la National Coast Guard, Saurabh Thakur, Le Commanding Officer du Maritime Air Squadron, Cdr Chungath et tous les officiers du Maritime Air Squadron pour leur soutien.

Il dédie sa réussite à ses parents, sa maman qui est sa force et sa source d’inspiration et surtout à son papa qui avait fait beaucoup de sacrifices malgré leur situation financière précaire. Il veut passer un message à ses compatriotes de Rodrigues. Il leur dit ceci : «Rodriguais ena potentiel dan plusieur domaine. De mo point de vue, n’importe cot ou eter, ou kapav trouve succes, li pou pren so letan mais ou bizin reste apprane et motiver car dans la vie jamais fini apprane. Bizin tous le temps perseverer, pou ena boucou obstacles lor ou la route mais ou bizin reste fixer lor ou lobzektif et fer boucou la priere car c’est seulement Dieu Le Tout Puissant qui pou aide ou gravir bane echelons ».