Aquaculture: Première récolte de poissons dans des cages flottantes

0
66

La première récolte de poissons à partir de l’utilisation de 10 cages flottantes a eu lieu ce mardi 23 janvier à la Fisheries Post de Grande Rivière Sud Est en présence du ministre de l’Economie océanique, des Ressources marines, de la Pêche et de la Marine, Premdut Koonjoo. La production de poissons pour cette récolte est estimée à 1,5 tonnes.

Le ministère avait alloué, l’année dernière, 10 cages flottantes aux pêcheurs et coopérateurs pour la production de poissons. Elles ont été installées comme suit : deux à Bambous Virieux, deux à Grande Rivière Sud Est, deux à Quatre Soeurs, deux à Grand Gaube et deux à Poudre D’Or.  Cette initiative s’inscrit dans la politique du gouvernement de promouvoir le développement de l’aquaculture et la gestion durable de l’activité.

Ces cages, de 12 mètres de diamètre au coût de Rs 1 million chacune, avaient été acquises par le ministère. Elles permettent la production de poissons pour les populations locales tout en présentant  moins de risques pour les pêcheurs. Pour mener à bien ce projet, le ministère de tutelle prodigue également des conseils techniques aux pêcheurs en ce qui concerne la mise en oeuvre du projet.

Encourager l’aquaculture
La baisse des débarquements provenant de la pêche artisanale dans les lagunes mauriciennes, due à la réduction des ressources halieutiques, a entraîné une prise de conscience de la nécessité d’une production alternative et durable de poissons et d’une source alternative de revenus pour les communautés côtières tout en contribuant aussi à la diminution de la pression de pêche et à la sauvegarde de l’écosystème lagunaire.

Dans ce contexte, le gouvernement mauricien s’est attelé à promouvoir la connaissance de l’aquaculture marine à petite échelle parmi les pêcheurs et favoriser un processus de conversion des activités de pêche en activités aquacoles. Le projet de culture à cage flottante à petite échelle a ainsi été mis sur pied à Maurice et des résultats encourageants ont été obtenus à partir des phases pilotes.

A noter que quelque 20 000 juvéniles peuvent être stockés dans chaque cage et peuvent produire 10 tonnes de poissons par cage. A présent les cages sont stockées avec quelque 40,000 juvéniles et la production tournera autour de deux tonnes pour toutes les cages.

Les poissons dans les cages flottantes sont nourris de goémon et d’aliments pour poissons. Des études écologiques sous-marines menées dans les zones ou sont installées les cages flottantes ont démontré l’absence d’impact sur l’écosystème marine en terme de pollution et de prolifération d’algues.

LEAVE A REPLY